Vie privée : bientôt des réseaux totalement anonymes

Ecrit par Protéger Son Image le 5 septembre 2011
Vie privée 0 commentaire
Vie privée : bientôt des réseaux totalement anonymes

Il y a quelques temps nous écrivions ici-même que « sur Internet l’anonymat était l’exception ». L’avenir pourrait cependant être différent. Le conditionnel est important, non pour ne pas avoir à nous dédire comme nous venons de le faire, mais car rien n’est encore joué. La solution d’un réseau totalement anonyme viendrait d’un projet qui est actuellement en train de se monter aux Etats-Unis. Baptisé « Commotion » il pourrait provoquer d’énormes bouleversements dans le paysage numérique mondial et aussi sur nos e-reputations. Le phénomène n’est pas isolé. La tendance est lourde. Explications.

Washington, août 2011 – La vingtaine de jeunes qui s’affairent au cinquième étage d’un immeuble situé près de la Maison Blanche planche sur un projet qui pourrait bouleverser le monde de l’Internet. Informaticiens pour les uns, juristes et sociologues pour les autres, anciens pirates pour certains, ils tentent de donner corps  à l’utopie suprême des hackers et des militants libertaires du monde entier : un logiciel permettant la création de réseaux sans fil à haut débit 100 % autonomes et anonymes.

Commotion, c’est le nom du projet fonctionne sur les fréquences Wi-Fi, sans passer par une infrastructure existante – ni relais téléphonique, ni câble, ni satellite. Comment ? Avec un programme et une clé USB / Antenne Wifi : Chaque ordinateur se connectant au réseau enverrait et recevrait des informations. Une tâche qui incombe actuellement à des serveurs appartenant à des sociétés privés. Transformant les ordinateurs personnels en relais d’information, le projet Commotion échapperait ainsi à une quelconque surveillance en évitant toute liaison à un opérateur télécom. De plus il crypterait également les informations échangées.

L’entreprise est-elle illégale ? Non. Et si certains membres de l’équipe ont des C.V. pas toujours d’une blancheur immaculée, le projet est réalisé sous la bienveillance de l’administration américaine. Mieux : Elle le finance à hauteur de 2 millions de dollars. En effet, un des enseignements des « Printemps » arabes est qu’un accès à un moyen de communication puissant, comme l’est Internet par exemple, permet de contourner les censures, comme ce fut le cas en Egypte. Le président Moubarak avait coupé les lignes de tous les fournisseurs d’accès, et pourtant des myriades de micro-réseaux se sont développées en réponse, par l’internet mobile, autour d’Ambassades, etc.

Mais il ne s’agit pas que d’une manœuvre de politique internationale du Président Obama.  Le sujet intéresse beaucoup de monde et Google en premier lieu. Par l’intermédiaire de son Pdg Eric Schmidt, il vient lui aussi de financer Commotion par l’Open Technology Initiative (OTI), département high-tech de la New America Foundation. Ailleurs, des projets similaires se développent : « One Laptop per Child », « Ad Hoc », etc. pour ne citer que les plus célèbres. En tout l’administration Obama les aura financés à hauteur de 70 millions de dollars pour la seule année 2011. L’identification et l’identité numérique sont au cœur de ces nouveaux enjeux. Autrement dit, vous et votre e-reputation.

Maintenant, vous savez !