Usurpation d’identité en ligne: première condamnation en Belgique

Ecrit par Protéger Son Image le 29 septembre 2011
Données personnelles | Sécurité | Vie privée 0 commentaire

Un tribunal belge a condamné à sept mois de prison avec sursis et 550€ d’amende une femme qui avait créé un faux profil Facebook au nom de son ancien patron dans l’intention de le dénigrer. Une première dans l’histoire judiciaire de ce royaume.

Au même moment, un autre juge Belge a placé en détention provisoire une femme ayant également créé un faux profil Facebook, usurpant l’identité et nuisant à l’e-réputation de son ancien avocat.

 

L’usurpation d’identité en ligne devient de plus en plus courante, et porte réellement préjudice aux victimes. La Justice se doit donc d’intervenir, et le plus du Nouvel Obs se demande à juste titre si ce type de jugement pourrait se produire en France.

En effet, l’usurpation d’identité n’est considérée comme un délit que depuis le 11 mars 2011, avec l’introduction de la loi Loppsi 2. Le tribunal civil pouvant désormais être saisi dans de telles affaires, ce type de condamnation pourrait donc finir par fleurir en France.

Comment prévenir l’usurpation de votre identité et éviter ce genre de désagrément ?

Comme nous vous l’avons déjà dit sur Protéger Son Image, il est important d’être aujourd’hui proactifs sur Internet, de manière à éviter ces dommages : réserver son nom et prénom sur les principaux réseaux sociaux, créer une présence en ligne et mettre en place une veille sur sa propre identité permettant de réagir rapidement en cas de nécessité, sans oublier d’utiliser des mots de passe sécurisés. Ces mesures sont la base d’une bonne gestion d’image en ligne.

Maintenant, vous savez !