Un étudiant autrichien porte 22 plaintes à l’encontre de Facebook

Ecrit par Protéger Son Image le 2 décembre 2011
Vie privée 0 commentaire

Un étudiant autrichien, Max Schrems, a déposé vingt-deux plaintes dans son pays contre Facebook, comme le rapporte Le Monde. Il reproche entre autre au réseau social n°1 d’avoir conservé des informations personnelles le concernant alors que celles-ci avaient été effacées. Il faut en effet savoir que Facebook garde en mémoire tous les « likes », « pokes », discussion instantanées, statuts, ou encore publications qui auraient été effectués sur son site.

Max Schrems accuse également Facebook de créer des profils fantômes, rassemblant des informations sur des personnes n’ayant jamais créé de compte.

 

Cet étudiant a donc porté plainte en Autriche, la loi étant plus protectrice qu’aux Etats-Unis, afin d’obtenir des changements concernant la politique de confidentialité de Facebook. Il souhaite plus de transparence de la part de ce réseau, afin de permettre aux individus de s’engager en connaissance de cause, ainsi que l’instauration d’une technique de l’opt-in plutôt que l’opt-out.

Un site a même été créé à cet effet : http://europe-v-facebook.org

 

C’est encore une preuve de la prise de conscience du public sur l’importance d’une protection efficace des données personnelles. Ici Max Schrems craint que les données collectées soient mal sécurisées et donc facilement accessibles par d’autres entités (gouvernements etc.).

Ces procès ne présentent qu’un risque limité pour Facebook sur un plan financier. Néanmoins, il se dégage ici une réelle volonté d’affronter la toute-puissance des réseaux sociaux et le contrôle qu’ils ont de nos données.

Maintenant, vous savez !