Smartphone vs ordinateur : que choisir pour consulter ses comptes en ligne ?

Ecrit par ProtégerSonImage le 6 avril 2015
Sécurité 0 commentaire
Smartphone vs ordinateur : que choisir pour consulter ses comptes en ligne ?

Plus pratique, plus rapide, la consultation de ses comptes bancaires à distance offre de nombreux avantages. Or, il est important de s’interroger sur la sécurité, afin d’éviter toute sorte de piratage. Comment se connecter à sa banque en toute sécurité via le réseau Internet ? Un élément de réponse : utiliser son smartphone plutôt que son ordinateur.

Comment consulter ses comptes bancaires ? Avant l’arrivée des nouvelles technologies, pour consulter l’état de son compte en banque, il fallait se déplacer. Une étude américaine, réalisée par Harris Interactive, a révélé que 65% des sondés continuent de consulter leur comptes directement au guichet de leur banque ou via des distributeurs automatiques. Mais de plus en plus de personnes utilisent les outils numériques pour connaître leur situation financière ou réaliser des opérations sur comptes. Différentes options sont possibles : utiliser son ordinateur de maison, du bureau, son ordinateur portable ou encore son smartphone ou une tablette. C’est à partir de là que se pose la question de la sécurité. En effet, consulter ses comptes au guichet de sa banque est le plus sécurisant. A partir du moment où la distance et surtout l’utilisation d’une connexion Internet sont en jeu, c’est différent. Alors comment faire ?

Le responsable de la sécurité pour le cabinet de conseil digital MetroStar Systems, cabinet qui travaille notamment avec le FBI et la Banque fédérale de Philadelphie, a une idée bien précise sur la question. En effet, Clay Clavert considère qu’il est plus prudent de consulter ses comptes via son smartphone ou sa tablette. Mais attention, pas n’importe comment ! L’option la plus sécurisante est d’installer l’application dédiée de son opérateur bancaire. En effet, le téléchargement de tels logiciels se fait à partir d’une plateforme sécurisée comme l’AppStore ou GooglePlay. Pour pouvoir consulter ses comptes, il faut donner au préalable son autorisation et par la suite, les fournisseurs de ces applications mobiles s’engagent à gérer la sécurisation et ainsi se prémunir de tout risque de piratage.

Pourquoi est-ce plus sécurisant que la consultation sur un ordinateur ? Pour avoir accès à ses comptes sur Internet, il faut se connecter sur le site de la banque et y introduire tous ses codes. Mais si l’ordinateur est victime d’une faille de sécurité, cette connexion en est fragilisée. Aujourd’hui, la plupart des ordinateurs sont protégés mais c’est plus à la suite d’une action humaine que le risque augmente. En effet, le simple fait de cliquer sur un lien qui peut paraître anodin ou d’ouvrir un email piégé, représente un risque, puisqu’il ouvre un accès au potentiel hacker, capable ensuite de connaitre les informations relatives à ses comptes bancaires.

Il existe, en effet, deux principales techniques de piratage, que les services de sécurité des banques tentent de combattre : le phishing et le spyware. Le phishing fonctionne à partir d’un envoi très important de faux emails bancaires, qui, prétextant un problème technique, invitent les internautes à se rendre sur de faux sites de banques et y insérer leurs codes personnels. Facile ensuite pour le pirate de récupérer tous ces codes et vider les comptes bancaires. C’est pourquoi, les opérateurs bancaires lancent régulièrement des annonces pour informer sur cette technique et prévenir leurs clients des risques de fraude. Parce que c’est bien une erreur humaine, ou du moins un manque de prudence, qui est à la source de cette technique de piratage.

L’autre moyen pour les hackers d’accéder aux comptes bancaires est l’utilisation de logiciels espion, les spyware. Comment s’en prémunir ? En utilisant un anti-virus, et en le mettant à jour régulièrement, en évitant de stocker ses identifiants sur son ordinateur, et surtout en restant extrêmement prudent lors d’ouverture d’emails ou durant le surf sur Internet. En effet, un seul lien, a priori anodin, peut être le point de départ d’un acte de piratage.

Tous les moyens sont bons pour lutter contre le piratage : campagne de communication, système d’authentification perfectionné, applications mobiles dédiées etc. Mais le meilleur moyen reste la vigilance. Et si dans ce monde moderne on écoutait un peu plus les anciens et leurs proverbes ? Parce que prudence est mère de sûreté !