Un portail anti cyberharcèlement en français

Ecrit par Protéger Son Image le 7 juillet 2014
Vie privée 2 commentaires
Un portail anti cyberharcèlement en français

Les internautes férus des réseaux sociaux auront désormais une nouvelle arme contre le cyberharcèlement. La version française vient d’être lancée.

6 % des élèves en France se disent victimes de cyber harcèlement. En octobre 2013, un jeune Brestois de 18 ans s’était donné la mort après avoir été victime d’un chantage sur Facebook. Dès 2009, la Commission européenne avait demandé aux divers réseaux sociaux de réduire les risques de cyber violence susceptibles de toucher les internautes mineurs.

Face à la montée du cyberharcèlement et aux drames qui peuvent en découler, notamment chez les adolescents, les réseaux sociaux, dont l’attention a maintes fois été attirée sur ce problème, ont enfin décidé d’agir. Facebook a créé un portail de prévention du cyberharcèlement, et la version française est disponible depuis le 21 mai dernier. Ce portail, fruit d’une collaboration entre des ingénieurs de Facebook, des universitaires de Yale rattachés au « Center for Emotional Intelligence » et l’association française e-Enfance, aide toutes les personnes qui le souhaitent à lutter contre un tel harcèlement ou à le prévenir. Ainsi, les victimes, mais également les témoins, peuvent signaler ce type d’agissements.

Comment accéder au portail ?

Désormais, tous les utilisateurs peuvent se rendre sur le portail anti cyber harcèlement en français. Première option : via le lien www.facebook.com/safety/bullying . Deuxième option : à chaque fois qu’un utilisateur utilise les liens de signalement Facebook, il est automatiquement redirigé vers le portail. D’ici peu, l’accès au portail sera proposé dans le centre d’aide figurant au menu déroulant en haut à droite de votre profil.

Le portail Facebook.com/safety/bullying se compose de trois parties : une première partie destinée aux adolescents, une seconde partie à l’attention des parents et tuteurs, et une troisième partie à l’usage des enseignants.

Une boîte à outils pour chaque situation

Les adolescents n’ont pas toujours bien conscience de leur vulnérabilité en tant qu’utilisateurs des réseaux sociaux, et ce portail est également là pour leur expliquer les situations potentielles de cyber harcèlement et les aider à y faire face. Quant aux parents et tuteurs, que leur progéniture soit la victime ou l’auteur de cas de harcèlement, ils ont aussi besoin d’être guidés pour pouvoir résoudre le problème. Les enseignants peuvent également bénéficier de conseils pour instaurer un environnement sûr dans les écoles, ainsi qu’un système pratique pour que les élèves aient la possibilité de signaler une situation de harcèlement.

Concrètement, Facebook propose à ses utilisateurs une boîte à outils adaptée à chaque situation de harcèlement. Une fois que l’utilisateur aura sélectionné la catégorie qui lui correspond, il aura accès à une définition du harcèlement, puis à un résumé de diverses situations possibles, et enfin, aux mesures à prendre. Par exemple, Facebook donne des conseils à un adolescent concerné par le harcèlement dans trois cas de figures : 1) lorsqu’il est victime d’une situation de harcèlement ; 2) lorsque l’un de ses amis est victime de harcèlement ; 3) lorsqu’il se trouve lui-même accusé de harcèlement.

L’internaute peut aller plus loin en cliquant sur « Agissez ». La marche à suivre est proposée simplement, avec des liens vers des pages d’aide telles que « Comment bloquer quelqu’un » ou « Comment retirer une identification ».

Dans le cas d’un adolescent victime de harcèlement, le portail propose notamment des messages types pour les aider à démarrer une conversation avec la personne qui les harcèle.

Que les internautes qui surfent sur les réseaux sociaux soient novices ou expérimentés, il serait judicieux qu’ils prennent connaissance du contenu de ce portail élaboré par Facebook, et ce, sans attendre d’être confrontés à une situation de cyber harcèlement. Mieux vaut prévenir que guérir… Et quoi qu’il en soit, le respect d’autrui reste la clé pour que chacun puisse continuer à s’exprimer sur Internet en toute quiétude.

  • Pingback: Un portail anti cyberharcèlement en fran...

  • chloe

    C’est déjà ça au moins, il est vrai que les réseaux sociaux sont le développement de notre ère mais je ne suis pas trop partant. Cependant, il faut bien faire attention avant de cliquer quoi que ce soit sur le web et ce serait encore mieux de disposer des derniers outils anti-phishing qui vous rends étanche aux hameçonnages et qui détecte les sites vulnérables comme Lastpass. Mais le premier remède serait de bien réfléchir à 2 fois avant de cliquer.