L’Internet mobile une nouvelle menace pour l’e-réputation

Ecrit par Protéger Son Image le 22 juillet 2011
Sécurité 2 commentaires

IPhone, BlackBerry, HTC, iPad… Les smartphones et les tablettes sont devenus quasi indispensables pour la plupart d’entre nous. Leur principal atout ? Une connexion Internet où vous le voulez, quand vous le voulez, des applications qui réagissent en fonction de l’endroit où vous vous situez. C’est ce qu’on appelle l’Internet mobile. Une nouvelle manière de surfer qui influe sur votre e-réputation.

E-reputation : la geolocalisation une nouvelle menace potentielle ?

E-reputation : la geolocalisation une nouvelle menace potentielle ? – Crédits : allaboutgeorge http://www.flickr.com/photos/allaboutgeorge/

Vous êtes dans le métro, vous partez rejoindre un ami pour le déjeuner. Téléphone en main, vous jetez un œil à votre compte Twitter, commentez des photos sur Facebook, vérifiez la météo et vous informez des dernières actualités. Une fois arrivé à destination, vous vous géolocalisez [faire un lien] dans le restaurant via Foursquare, avant de vérifier une dernière fois vos mails. Rien de plus banal : l’Internet mobile est en effet une tendance qui s’inscrit de plus en plus dans nos usages quotidiens.

Ceux que l’on appelle les mobinautes sont d’ailleurs désormais plus nombreux que les internautes. Les utilisateurs d’Internet passent aujourd’hui plus de temps sur des applications mobiles que sur le web. (81 min/jour contre 74min/jour selon une étude Flurry).

Pas étonnant lorsqu’on fait partie de la génération des « digital natives », ceux qui sont (presque) nés avec un pc entre les mains, qui ont ce besoin d’être connectés en permanence à leur communauté ou à leurs amis, qui veulent être informés en temps réel, qui veulent tout, tout de suite et facilement. Cette nouvelle manière de surfer a changé nos habitudes et nos usages. Elle a également un impact sur notre e-réputation.

En effet, étant de plus en plus connectés, nous partageons toujours plus d’informations au sujet de qui nous sommes et de ce que nous faisons. Alors mieux vaut rester vigilant quant à ces contenus rendus publiques.

Les entreprises sont sans doute les premières concernées. Les consommateurs ont désormais tendance à commenter en temps réel leurs achats, la qualité du service, l’accueil, etc. Les enjeux sont réels : quel meilleur exemple que ce serveur Nespresso qui avait frôlé le licenciement suite au tweet d’un client insatisfait par le temps de service (Montréal, 22 février 2011) ? Les professionnels n’ont d’autre choix que de se montrer réactifs.

En France, à Vitrolles, des policiers municipaux se déclarent même « fichés et fliqués » par leurs outils de géolocalisation. “On se sert des données qui normalement servent à la sécurité des citoyens pour fliquer les policiers municipaux aux fins de les sanctionner”

L’utilisation de la géolocalisation est donc loin de plaire à tout le monde, surtout lorsqu’elle se fait à nos dépens. Apple l’aura vite compris, puisque le tribunal du district de Changwon, en Corée du Sud, a condamné la société à indemniser un client. Celui-ci a poursuivi l’entreprise à cause d’une fonction cachée de l’iPhone, permettant un suivi par géolocalisation sans autorisation de l’utilisateur. Ces données collectées par Apple pouvaient être utilisées à des fins de communication et de marketing, ce qui ne plait pas particulièrement aux utilisateurs.

De son côté, Microsoft a devancé ce type de problème en adoptant de manière volontaire les bonnes pratiques mises en place par la CNIL, concernant la collecte d’informations permises par les points d’accès wifi et la géolocalisation.

 

Les particuliers doivent aussi prendre en compte les changements induits par l’Internet mobile. Si la géolocalisation permet de sauver des vies, on pourrait également imaginer de nombreuses situations où l’Internet mobile porterait préjudice à l’utilisateur, dans les sphères privées ou professionnelles :

Un salarié se porte malade pour la journée, alors qu’il se rend en fait à un festival musical. Par habitude, il se géolocalise via Foursquare et Facebook Places, et tweet cette information, pour savoir si des amis sont également présents. Pas de chance : pas d’amis présents mais un collègue ou un supérieur hiérarchique qui a remarqué une certaine incohérence… Les conséquences peuvent être graves.

La liste n’est pas exhaustive, les situations étant nombreuses, mais l’information à retenir est là : avec l’Internet mobile, soyez encore plus vigilant quant aux informations que vous postez sur vous. Les publicitaires sont les premiers à se satisfaire de ces nouvelles données disponibles : la communication ciblée n’a jamais été aussi forte, et ce n’est sans doute que le début. Vous êtes dans le collimateur des publicitaires, qui se régalent de toutes ces informations mises à leur disposition.

Maintenant, vous savez !