Le Parlement européen appelle à abandonner toute poursuite contre Snowden

Ecrit par ProtégerSonImage le 7 décembre 2015
Actualités 0 commentaire
Le Parlement européen appelle à abandonner toute poursuite contre Snowden

Les attaques terroristes à Paris ravivent aux Etats-Unis le débat de la surveillance de masse de la NSA. Qualifié de traitre par certains et de héro et défenseur des droits de l’homme par d’autres, Edward Snowden, l’ancien employé de la NSA et de la CIA, qui avait dévoilé au monde entier les méthodes d’espionnage des Etats-Unis, cherche à éviter l’extradition.

La NSA est l’une des nombreuses agences de renseignement des Etats-Unis. Ses principaux objectifs sont la protection des informations et la surveillance. Mais, depuis quelques années, de nombreuses personnes soupçonnent la NSA de dépasser ce cadre.

Edward Snowden, qui avait travaillé pour la CIA et collaboré avec la NSA, expose, dans une vidéo publiée sur le site The Guardian, les pratiques d’espionnage numérique de la NSA. En mai 2013, Edward Snowden, alors administrateur système à la NSA, accède à la globalité des serveurs et réseaux de l’agence de renseignement et diffuse les informations récoltées, à l’aide d’une clé USB, aux médias américains et britanniques.

Edward Snowden, défenseur des libertés numériques, cherche asile

En juin 2013 à Hong Kong, lors d’une interview, Edward Snowden révèle au monde entier les pratiques d’espionnage de la NSA commis dans le monde et notamment en Chine. Pékin défend alors les actions d’Edward Snowden et le laisse même partir du territoire en dépit des demandes d’extradition des Etats-Unis.

Les réactions sur la toile Internet sont nombreuses. Edward Snowden devient l’objet des toutes les attentions. Surnommé de « héro », notamment par les Anonymous ou Michael Moore, la justice américaine est d’un tout autre avis, et le condamne à l’emprisonnement pour traitrise sous les chefs d’accusation d’espionnage, divulgation non autorisée de documents classés secret défense et vol de biens américains.

A la suite des révélations du The Guardian, certains pays d’Europe demandent que l’Union européenne protège Edward Snowden et lui offre l’asile politique mais les demandes sont rejetées. En août, l’avocat russe d’Edward Snowden annonce que la Russie lui accorde un asile temporaire d’un an. Asile qui a d’ailleurs été renouvelé pour trois autres années.

La protection du Parlement européen pour Snowden

Les Etats-Unis cherchent à obtenir l’extradition d’Edward Snowden pour que ce dernier puisse être jugé par la justice américaine. S’il était reconnu coupable des chefs d’accusation, il risquerait jusqu’à 30 ans d’emprisonnement. Les autorités américaines font pression sur de nombreux pays afin de permettre l’arrestation d’Edward Snowden et menacent même de couper certains avantages commerciaux aux leaders politiques si ceux-ci empêchent la restitution de ce dernier.

Le 29 octobre dernier, le Parlement européen a voté une résolution de 50 articles, notamment un amendement invitant les États membres à protéger Edward Snowden en tant que « défenseur international des droits de l’homme » et à cesser toute action judiciaire à son égard.
Mais, l’octroi de l’asile à Edward Snowden par un pays enclencherait des complications avec les Etats-Unis qui ne comptent pas abandonner leur quête contre « le traître ».

Les pays européens devront également améliorer leurs actions concernant la protection des citoyens européens contre la surveillance illégale des services secrets européens et américains.

Alors que les attaques terroristes, qui ont eu lieu le 13 novembre à Paris, ont relancé le débat sur la surveillance de masse aux Etats-Unis, John Brennan pointe du doigt le lanceur d’alerte Edward Snowden et indique que ses révélations ont créé des failles dans la surveillance des groupes extrémistes et ont également affaiblit la protection et la sécurité du pays. Quelles seront les réactions du Parlement européen face à ces nouvelles accusations et quel futur s’ouvre alors à Edward Snowden qui risque de perdre la protection des Etats membres ?