La Quadrature du Net fait peau neuve

Ecrit par Protéger Son Image le 10 mars 2014
Actualités | Outils 0 commentaire
La Quadrature du Net fait peau neuve

L’association de défense des libertés sur internet, La Quadrature du Net, a adopté en décembre 2013, une nouvelle organisation. Face aux pressions, toujours plus fortes, qui pèsent sur l’utilisation libre d’internet, l’association a souhaité se professionnaliser. A l’occasion de ce changement, Jérémie Zimmerman quitte son poste de porte-parole.

Après six ans d’existence, La Quadrature du Net, fait peau neuve. L’association de défense des libertés sur internet, passe en version 2.0. Inscrivant son action dans la mouvance des hackers indépendants, La Quadrature du Net, avait jusque là, refusé de déposer des statuts en préfecture. Elle se présentait comme un collectif formant une « association de fait ». Les enjeux autour de la question de l’internet et des libertés devenant toujours plus importants, l’association a décidé de se doter d’un statut officiel afin de professionnaliser sa structure.

 

Un nouveau conseil stratégique

L’organisation interne de La Quadrature du Net compte maintenant trois pôles identifiés : campagnes en direction du grand public, veille politique et législative, mise en place d’outils participatifs. Le conseil d’orientation stratégique a été élargi. Outre les co-fondateurs de l’association (Félix Treguer, Benjamin Bayard, Lionel Morel et Jérémie Zimmerman), on y trouve deux nouveaux membres : Philippe Aigrain et Benjamin Sonntag. Enfin, La Quadrature du Net, dont le fonctionnement opérationnel est assuré par des membres bénévoles, envisage de procéder à de nouveaux recrutements. L’association pense engager très prochainement un ou une responsable des campagnes de lobbying. La Quadrature du Net compte aujourd’hui sept salariés dont trois stagiaires.

L’association s’est fait connaitre du grand public lors de sa campagne contre la loi « Création et Internet », plus connue sous l’appellation loi Hadopi. Cette loi vise à limiter les partages de fichier peer to peer pour protéger les droits d’auteur. En opposition, avec un texte qu’elle juge peu efficace et dangereux pour l’exercice des libertés sur internet, La Quadrature du Net avait notamment lancé une opération black-out sur internet en 2009. Il s’agissait pour les sites en opposition avec cette loi, d’arborer sur leur page d’accueil un bandeau noir. Plus de 12 000 sites avaient ainsi manifesté leur désaccord. La Quadrature du Net poursuit aujourd’hui son action autour de trois axes : la défense des droits de l’homme dans la société numérique ; la garantie d’un accès libre et gratuit à internet ; la reconnaissance du partage de la culture et des connaissances.

 

Jérémie Zimmerman va se consacrer à la cyber-paix

Avec sa nouvelle organisation, La Quadrature du Net va aussi changer de porte-parole. Depuis sa fondation, l’association était représentée par Jérémie Zimmerman. Le porte-parole unique est aujourd’hui remplacé par un collège de personnes qui interviendront selon les sujets. Cette décision a été prise de concert avec Jérémie Zimmerman afin de palier au risque de surmédiatisation du porte-parole au détriment des combats menés par l’association. Jérémie Zimmerman figure emblématique de La Quadrature du Net, reste néanmoins en fonction au conseil d’orientation stratégique. Le jeune homme se lance par ailleurs dans un projet de recherche autour du concept de cyber-paix. Face à la progression de la cyberguerre, l’idée est de définir les conditions et les contours d’une cyber-paix qui garantissent sécurité et liberté aux individus et aux collectivités

En attendant, La Quadrature du Net se mobilise aujourd’hui face aux projets qui visent à encadrer la liberté d’expression sur internet, et à autoriser la fermeture d’un accès sans décision de justice. Elle s’est associé à l’opération « The Day We Fight Back », journée de riposte contre la surveillance sur internet. Six ans après sa création, l’association n’a jamais été aussi active. Son crédo – gratuité et liberté de l’internet -, demeurant toujours d’actualité.