« Graph Search » nouveau moteur de recherche de Facebook : quels dangers pour vos données ?

Ecrit par ProtégerSonImage le 17 janvier 2013
Actualités | Données personnelles 4 commentaires
« Graph Search » nouveau moteur de recherche de Facebook : quels dangers pour vos données ?

Le 15 janvier, Facebook a annoncé la sortie de son nouveau moteur de recherche intégré «Graph Search». Bien entendu, le réseau social numéro 1 au monde était attendu au tournant. Mark Zuckerberg s’est voulu rassurant : seules les informations que vos amis auront déjà choisi de partager avec vous seront remontées dans les résultats de recherche.  Mais plusieurs faits viennent se heurter aux paroles rassurantes du fondateur. En effet, il ne faut pas oublier que les réglages de confidentialité proposés par Facebook sont encore peu utilisés. Pour référence l’article que nous avions publié mi-décembre sur une étude publiée par la CNIL : moins d’un tiers des utilisateurs français qui publient des photos ont le sentiment de bien connaître les paramètres de visibilité.

Comment ça marche ?

Dans vos profils Facebook, quatre types de renseignements sont pour l’instant concernés par la recherche de « Graph Search » : les identifications dans les lieux, les pages que vous avez aimé, les photos publiées et les descriptions personnelles (statut de couple, employeur, intérêts…). On peut imaginer que dans un avenir proche d’autres informations seront prises en compte par le moteur de recherche. Autre élément gênant : ces informations sont prises en compte quel que soit leur année de publication. Vos goûts auront surement évolués mais pas vos données. Facebook ne pense pas aux pages un peu douteuses que nous avons pu “aimer” à une certaine période de notre vie.

A l’usage, SearchEngineLand se demande si Graph Search va vraiment trouver son public “Les gens voudront-ils utiliser la recherche de cette manière, par exemple, chercher les livres aimés par deux amis différents, ou la musique préférée de ceux aimant à la fois le président Obama et Clint Eastwood ?”

Sur la page Facebook dédié à Graph Search les utilisations sont toutes trouvées : “Vous voulez lancer un club de lecture ou trouver un partenaire pour faire du sport ? Communiquez avec les amis qui aiment les mêmes activités que vous, et faites aussi de nouvelles connaissances.”

Graph Search Facebook

Big Data et croisement de données

Tout le monde sait que Facebook contient une base d’informations incommensurable provenant des informations renseignées par ses utilisateurs. Graph Search renvoie forcément au Big Data et au croisement des données. Ce qui peut effrayer les utilisateurs. Surtout lorsque l’on sait que les responsables de Facebook  n’hésitent pas à parler de « Graph Search » comme « le troisième pilier » du réseau social juste après la Timeline et le flux d’actualité. On peut également penser que ce nouveau service de Facebook encore en version Bêta pourrait à l’avenir séduire les annonceurs misant sur la publicité ciblée, ou les recruteurs.

Limiter la visibilité de votre profil

Pensez à vérifier la visibilité de vos « likes » pour savoir avec qui vous partagez vos mentions “j’aime”.  Sur la page qui liste l’ensemble des pages « likées » il faut cliquer sur le bouton « Modifier ». Nous vous conseillons de choisir « amis » et non « public » pour ainsi être sûr que seules les personnes de votre réseau puissent vous retrouver dans le « Graph Social » grâce à vos « likes ». Facebook propose également de remonter l’historique des pages que vous avez “liké” pour faire le tri si vous le souhaitez. Contrairement aux photos, il n’est pas encore possible de retirer plusieurs mentions « j’aime » en même temps. Pas d’autres possibilités que de cliquer sur les pages de votre choix et de les supprimer une à une.