Changements dans la politique de protection des données de Facebook

Ecrit par Protéger Son Image le 15 mai 2012
Actualités | Données personnelles | Vie privée 0 commentaire
Changements dans la politique de protection des données de Facebook

Quelques jours avant son entrée en bourse, Facebook essaye de se racheter une conduite en modifiant sa politique de protection des données, mais essuie de nouvelles critiques et une forte désapprobation concernant ces changements. Le site Europe VS Facebook a en effet décidé de mobiliser les internautes contre ces changements.

Nous vous avions présenté les volets précédents de la saga Max Schrems contre Facebook. Pour rappel, l’étudiant autrichien et son collectif Europe VS Facebook avaient déposé 22 plaintes contre Facebook auprès de la DPC  (Autorité de protection des données en Irlande – équivalent de la CNIL). Facebook avait alors reçu une injonction et avait jusqu’au 31 mars 2012 pour agir et modifier sa politique d’utilisation des données.

Cela n’avait en rien effrayé le géant, et l’affaire n’avait pas vraiment avancée. Jusqu’à il y a quelques jours. En effet, l’entrée en bourse du réseau prévue ce vendredi semble faire bouger les choses, et il semblerait que Facebook ait cherché à se racheter une conduite. Ou du moins, à essayer de coller à la législation européenne.

Facebook vient donc de publier une nouvelle version de sa politique de confidentialité. Une nouvelle version qui n’a l’air de satisfaire en rien les étudiants en droit de Europe VS Facebook, bien au contraire. « Même avec cette nouvelle politique, il semble impossible pour un utilisateur lambda de saisir au premier coup d’œil ce que fait exactement Facebook avec ses données », déclare ainsi Max Schrems.

La réaction de Europe VS Facebook ne s’est pas faite attendre, et le collectif appelle à une mobilisation massive des internautes pour refuser les changements. Ils ont ainsi créé un site dédié regroupant toutes leurs revendications pour un réseau social plus respectueux de ses utilisateurs: Our-Policy.org. Sur ce même site, ils appellent les internautes à aller commenter le texte annonçant les changements dans la politique de confidentialité, pour exprimer une réclamation particulière. Si 7 000 commentaires sont récoltés avant le 18 mai, Facebook devra soumettre ses changements à un vote. Ce dernier ne changera peut-être rien, mais marquera au moins un désaveu des utilisateurs juste avant l’entrée en bourse du réseau.

Pour cela, il faut se rendre sur le billet annonçant les changements de politique, et commenter avec la phrase suivante: “I oppose the changes and want a vote about the demands on www.our-policy.org ”

Déjà plus de 4 300 commentaires ont été déposé.