Conseils pour protéger ses photographies sur Internet

Ecrit par ProtégerSonImage le 10 mars 2015
Données personnelles 0 commentaire
Conseils pour protéger ses photographies sur Internet

Internet est le meilleur moyen de se faire connaitre quand on est photographe, mais c’est aussi le meilleur moyen de se faire déposséder de son œuvre si on ne suit pas certaines règles.

Lorsque l’on est photographe ou passionné de photographies, la publication de ses clichés sur Internet semble être un passage obligé. C’est essentiel pour se faire connaitre, rencontrer de nouveaux contacts professionnels, exposer son portfolio etc. mais Internet est aussi une immense base de données que certains utilisent comme source de contenus gratuits et libres de droit. Or, les photographies sont protégées par le droit français, comme des œuvres d’art. Le nom du photographe doit être renseigné et lui seul a le droit de publier et diffuser ses clichés. Il existe toutefois une exception, puisque le principe de copie privée dans le droit français permet de récupérer une œuvre photographique pour son propre compte dans le cadre d’une utilisation privée. Il est parfois un peu facile de se cacher derrière ce principe ! La plupart des images usurpées sont publiées sur la toile et donc tout à fait publiques.

Il existe des règles simples pour se protéger de ce genre de pillage

Tout d’abord, de manière très technique, protéger le contenu de son site, donc ses photographies, c’est préparer son site. Comment faire ? Sans être un développeur professionnel, il est possible de contrer les potentiels usurpateurs, en les empêchant de récupérer ses clichés. Tout d’abord, en bloquant le clic droit sur ses images par exemple. Cette fonction du navigateur, tout comme l’option du “glisser-déposer”, permet à l’internaute d’enregistrer rapidement des images. Empêcher ces fonctionnalités, c’est une première barrière contre les vols d’images.

Autre astuce technique, afin de rendre moins visibles ses photographies dans le code de son site, il faut protéger les répertoires contenant les images. L’objectif : dissimuler au maximum dans le code de son site l’accès aux images. Un autre moyen : encapsuler ses photographies dans une animation, de type Flash ou Ajax. Grâce à ces techniques, impossible de récupérer les images sources, à moins d’être un informaticien chevronné !

Toujours sur le site, afin de se prémunir des vols, l’ajout d’une mention légale, de type copyright, est un bon moyen de signifier que les photographies sont protégées. Cela peut en dissuader plus d’un !

Il faut ensuite penser à quelques astuces concernant les photographies elles-mêmes. Il est essentiel quand on est, ou que l’on souhaite devenir, un photographe professionnel de marquer ses clichés. Mais attention, il faut faire cela discrètement et intelligemment. L’objectif est de ne pas altérer le rendu final. Autre astuce de préparation, limiter la dimension et la qualité de ses images, afin qu’elles soient optimales pour le Web. Pas besoin de publier d’images en HD sur la toile ! Il suffit de les compresser et de les enregistrer au format Jpeg, format spécifiquement prévu pour Internet. Et lorsque l’on diffuse des images, un lien suffit, mais pas n’importe lequel. En effet, partager ses images sur les forums ou ailleurs est un bon moyen d’échanger sur son travail, mais il peut être fatal. Comment faire ? Eviter ce que l’on appelle les “liens chauds” ou “hotlinks”, qui permettent d’afficher directement la photographie et non la page sur laquelle elle est publiée. Ces liens se terminent par .img et ouvrent une nouvelle fenêtre sur le navigateur avec le cliché.

Une chose à savoir : aucune solution technique ne peut être infaillible contre les vols de contenus, et plus particulièrement d’images, sur la toile. Mais Internet reste le meilleur média pour partager son travail, ses projets, son œuvre. Beaucoup de photographes professionnels se sont fait connaitre grâce à leur portfolio en ligne. Le meilleur moyen d’empêcher l’usurpation d’images n’est donc pas d’éviter de publier ses clichés sur Internet, mais de travailler avec bon sens et prudence. Internet est la porte ouverte vers le monde aussi multiple soit-il….pour le meilleur et pour le pire !