Confidentialité sur Facebook : un sondage…qui ne change rien

Ecrit par Protéger Son Image le 26 juin 2012
Données personnelles 0 commentaire
Confidentialité sur Facebook : un sondage…qui ne change rien

Ce mois-ci Facebook a sondé pour la deuxième fois l’avis de ses utilisateurs concernant sa politique de confidentialité très controversée.

Ce sondage avait pour but de déterminer si le réseau social devait préserver sa politique actuelle de « Déclaration des droits et responsabilités » et « d’utilisation des données » ou alors passer à une nouvelle version de ces deux textes, présentés en mai. Nous en avions déjà parlé le 15 mai, ici, montrant le désaccord des internautes avec les nouvelles politiques.

Les votants ont pu s’exprimer entre le 1er et le 8 juin et ce sont pratiquement 300 000 personnes (87% des participants) qui se sont prononcés pour les version actuelles des politiques de confidentialité. Cependant Facebook et son vice-président  Elliot Schrage ont jugé non valide ce vote, considérant que le nombre de votants étaient trop faible pour refléter l’intérêt de l’entière communauté. Pour Facebook, ce changement n’aurait pas eu lieu si 30 % des 900 millions d’utilisateurs s’étaient prononcés contre ces modifications de  textes SRR et Data Use Policy, comme il l’avait décrété. Or les votants ont été au total « seulement » 342 632…

Les internautes et utilisateurs de Facebook jugent avoir été mal informés sur ce sondage et la majorité d’entre eux estiment avoir été alertés trop tardivement. D’autres dénoncent une absence d’information qui a comme motivations de desservir les intérêts de la nouvelle politique de confidentialité bien moins avantageuse pour les utilisateurs du géant, côté en bourse. Il aurait été pourtant simple de faire apparaitre un petit message sur chaque page Facebook (ou part inbox ?) pour avertir et interpeller chaque utilisateur, car nous sommes tous concernés.

Bruce Cairns s’en indigne : « Quel superbe système que le leur! Ils n’ont prévenu personne ou n’ont offert aucun moyen de voter à travers la myriade d’applis FB, 87% des votants ont tout de même voté contre et ils décident simplement d’ignorer le résultat ».