Ces enfants mannequins sur Instagram

Ecrit par ProtégerSonImage le 18 octobre 2013
Vie privée 0 commentaire
Ces enfants mannequins sur Instagram

Les enfants sont très présents sur Instagram. On est toujours en adoration fasse à son propre enfant ou même parfois devant ceux des autres. On a tendance à les photographier beaucoup pour vite les partager sur les réseaux sociaux parfois même avant qu’ils soient nés . Mais certains parents vont au delà de la simple photo “naturelle” prise pendant le repas, ou lors de la sortie de l’école par exemple. Certains parents vont jusqu’à transformer leurs enfants en véritables petits mannequins.

Des enfants qui grandissent  peut-être trop vite

Jupes hautes, trenchs, talons, froufrous, fourrures pour les filles. Chemises, vestes cintrées, pantalon ajusté, noeud pap’ ou bretelles pour les garçons. Les enfants présents sur Fashion Kids ont tout des mannequins des magazines de modes… en version miniature évidemment. Les tenus sont celles des adultes stylés d’aujourd’hui avec un peu moins de tissus.

Ces vêtements ne sont pas de leur âge. Les spartiates montantes aux genoux ne sont peut-être pas les chaussures les plus agréables et pratiques pour une petite fille de 5 ans. Pas évident de courir et sauter partout avec une veste de costume pour un petit garçon du même âge. Les vêtements “classiques” pour enfants sont adaptés à leur morphologies bien entendu mais également à leurs activités. Il ne faut pas l’oublier. Un enfant ne va pas garder un bonnet et des lunettes de soleil pour être “fashion” naturellement.  Que dire des petits sacs-à-main ? Quelle utilité ?

Si les habits peuvent surprendre, les poses elles aussi peuvent étonner, voir déranger. Les enfants sur ces clichés posent réellement pour leurs parents (et leur followers), comme des petites stars. Mains sur les hanches, regards nonchalants, certains savent déjà bien y faire avec l’objectif. Mais ce ne sont pas des attitudes naturelles pour de enfants, on a plus l’habitude de les voir rire aux éclats, bouder ou même pleurer. Mais on ne dirait plus des enfants plutôt des minis adultes et c’est peut-être cela le plus troublant.

Les concours de mini-miss ont récemment été interdit en France avant l’âge de 16 ans. Argument premier : l’hyper sexualisation des petites filles. Ici on retrouve le même problème. Certains vêtements sont plus adaptés aux corps de femmes adultes  : mini-shorts, minis-jupes, talons, hauts tombants sur l’épaule… les petites filles dévoilent parfois un peu trop leurs petits corps.

FashionKids

 

Enfant Fashion : un fantasme parental avant tout

Alonso Mateo est un de ces enfants mannequins d’Instagram, c’est peut-être même le plus connu. C’est sa mère qui tient le compte en question et tout deux sont suivis par 60 662 followers, pour 275 photos postées. Un véritable succès donc.

Si sur certaines photos l’enfant a tout d’un petit garçon de son âge, sur la plupart il ressemble plus à un petit mannequin habillé en Dior ou Gucci.

FashionKidsFashionKids

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On est alors en droit de se demander si les parents de ces enfants ne tentent pas au travers de ces clichés, de s’offrir une “Web Notoriété”  par procuration. Est-ce que ces parents ne se font pas avant tout plaisir en habillant leurs enfants de la sorte et en les exposants ainsi ? Est-ce qu’un enfant demande de lui même à poser de cette manière ? La question mérite d’être posée.

Quels sont les risques de sur-exposer son enfant sur le web ?

Habitués dès le plus jeune âge à être en permanence pris en photo pour être publié sur les réseaux, ces jeunes enfants risquent à l’adolescence de vouloir continuer à se montrer et à s’exhiber. La différence ? La limite parentale sera beaucoup plus compliquée à imposer. L’adolescent d’aujourd’hui peut se prendre seul en photo et la partager rapidement via son smartphone. Il va être plus difficile pour eux de savoir dans quelle proportion il est raisonnable de se montrer sur la toile  et sans s’exhiber.

Les photos de tous ces enfants sont accessibles au public extrêmement large d’Internet. Comment être certain que ces clichés ne seront pas exploités par des personnes mal attentionnées ?

Les écrans ont changé notre rapport à l’intimité et à la pudeur. Comment expliquer à son enfant  de ne pas s’exhiber sur le net à l’adolescence alors qu’avant ses 7 ans il posait comme un véritable mannequin ?

Fashion KidsFashion KidsFashion KidsFashion Kids