Ce qu’il ne faut pas publier sur les Réseaux Sociaux

Ecrit par ProtégerSonImage le 15 février 2013
Vie privée 1 commentaire
Ce qu’il ne faut pas publier sur les Réseaux Sociaux

Suite à la sortie de netsurlenet.paris.fr la semaine dernière, nous vous proposons aujourd’hui une liste des choses à ne pas publier sur les réseaux sociaux, pour vous éviter d’éventuels ennuis. Car les erreurs de la vie numérique peuvent avoir des conséquences sur la vie réelle…

- Partager ses codes de carte bleue

Cela peut paraître évident et pourtant l’erreur est parfois commise. Il ne faut  jamais communiquer ses codes bancaires sur les réseaux sociaux. Même par message privé. Si quelqu’un pirate votre compte, ou découvre votre mot de passe il peut accéder à vos messages.

- Donner les dates de ses absences

Tout votre répertoire Facebook n’a pas besoin de savoir les dates où vous êtes absent de votre domicile. Dites le seulement aux gens qui ont besoin de le savoir et autrement que via les réseaux sociaux. Certains cambrioleurs vérifient les comptes Facebook de leurs cibles pour être certains de leur absence.

- Indiquer sa géolocalisation

Faites attention à l’activation de votre géolocalisation. Des personnes mal attentionnées pourraient prendre note de vos habitudes. Ou bien d’autres pourraient se rendre compte que vous êtes dans un endroit où vous ne devriez pas être. Attention donc également aux publications de Foursquare sur votre profil.

- “Pirater” le profil d’autres personnes

Mettre un petit statut marrant sur le profil d’un ami ou d’un collègue qui a laissé par mégarde son compte Facebook connecté peut être tentant. Mais cela peut-être très gênant selon les personnes présentes dans sa liste d’ami.

En mai dernier, un ancien élève de terminal a été condamné à payer une amende de 400 euros avec sursis par le tribunal d’Angers pour avoir piraté le compte Facebook d’un de ses professeurs.

- Photographier ses économies

Tout comme la carte bleu, argent et réseaux sociaux ne font pas bon ménage. Pas la peine de montrer à vos contacts que vous avez réussi à mettre une jolie somme de côté. Cela pourrait attirer les convoitises.

Toujours en mai dernier une jeune australienne a pris en photo les économies en liquide de sa grand-mère. Elle a ensuite partagé le cliché sur son profil Facebook. Dans la soirée, deux individus se sont présentés chez elle, armés, pour la voler. 

- Critiquer ses collègues ou ses patrons sur les réseaux sociaux

Ce type d’affaire est régulièrement relayé par les médias. Critiquer son patron sur les réseaux sociaux est une très mauvaise idée qui a de lourdes conséquences.

En France, le premier cas connu remonte à 2008. A Boulogne Billancourt trois salariés on été licencié pour avoir dénigré leur hiérarchie dans une conversation privée sur Facebook.

- Divulguer des informations confidentielles

Certaines professions sont tenues au secret. Aimeriez-vous que votre médecin divulgue ce que vous lui racontez lors de votre visite médicale ? Eh bien c’est pareil pour tous les corps de métiers, certaines choses ou dossiers doivent rester secrets.

Au Royaume-Uni un juré en a subi les conséquences. Il a révélé sur Facebook les informations d’un dossier sensible pour avoir l’avis de ses amis car il n’arrivait pas à trancher l’affaire. Il avait même mis en place un sondage pour récolter les différents avis.

Et vous, voyez-vous d’autres situations à éviter à tout prix ?